Pièce emblématique de Tchekhov, révolution littéraire et théâtrale…
Pour la première fois il n’y a plus de scène à l’intérieur des actes.
Quatre actes, quatre traits, plus de personnages mais des rôles et des structures de pensée.

La Mouette, ( « Tchaïka » en Russe ), c’est à la fois l’oiseau et aussi le rêve brisé.
Wladimir Vissotski disait : « Pourquoi, je voudrais savoir pourquoi c’est les oiseaux jamais les balles qu’on arrête en plein vol. »

Et de sa pièce Tchekhov disait : « J’écris, non sans plaisir, une pièce qui va à l’encontre de toutes les règles dramaturgiques. Quatre rôles de femmes et cinq rôles d’hommes, une vue sur un lac, beaucoup de discours sur la littérature et l’art, peu d’action et cinq tonnes d’amour. »

pictos

Durée

1h35
pictos

Mise en scène

Traduction : Brigitte BARILLEY, Christian BENEDETTI, Laurent HUON

Mise en scène : Christian BENEDETTI
Assistants à la mise en scène : Lise QUET, Alex MESNIL

Avec : Brigitte BARILLEY, Leslie BOUCHET, Lise QUET, Laure-Lucile SIMON, Martine VANDEVILLE…
Christian BENEDETTI, Nicolas BUCHOUX, Baudoin CRISTOVEANU, Philippe CRUBEZY, Daniel DELABESSE, Alexandre HAMADOUCHE, Alex MESNIL…


Lumière : Dominique FORTIN
Son : Jérémie STEVENIN
Costumes : Hélène KRITIKOS
Régie générale : Cyril CHARDONNET, Jérémie STEVENIN, Adrien CARBONNE
Construction : Jérémie STEVENIN, Adrien CARBONNE, Les apprentis de L’ÉA du Campus de Gennevilliers

Collaboration artistique : Alex JORDAN, Genica BACZYNSKI, Laurent KLAJNBAUM

Production : THÉÂTRE STUDIO
Coproduction : MAISON DE LA CULTURE D’AMIENS – ATHÉNÉE THÉÂTRE LOUIS-JOUVET
Aide à la création Drac Ile de France – soutien DGCA Ministère de la Culture
Avec le soutien de la Région Ile de France, du département du Val de Marne, des villes d’Alfortville, de Paris et de l’Adami.
Pièce emblématique de Tchekhov, révolution littéraire et théâtrale…
Pour la première fois il n’y a plus de scène à l’intérieur des actes.
Quatre actes, quatre traits, plus de personnages mais des rôles et des structures de pensée.

La Mouette, ( « Tchaïka » en Russe ), c’est à la fois l’oiseau et aussi le rêve brisé.
Wladimir Vissotski disait : « Pourquoi, je voudrais savoir pourquoi c’est les oiseaux jamais les balles qu’on arrête en plein vol. »

Et de sa pièce Tchekhov disait : « J’écris, non sans plaisir, une pièce qui va à l’encontre de toutes les règles dramaturgiques. Quatre rôles de femmes et cinq rôles d’hommes, une vue sur un lac, beaucoup de discours sur la littérature et l’art, peu d’action et cinq tonnes d’amour. »

GALERIE

Durée

1h35

Mise en scène

Traduction : Brigitte BARILLEY, Christian BENEDETTI, Laurent HUON

Mise en scène : Christian BENEDETTI
Assistants à la mise en scène : Lise QUET, Alex MESNIL

Avec : Brigitte BARILLEY, Leslie BOUCHET, Lise QUET, Laure-Lucile SIMON, Martine VANDEVILLE…
Christian BENEDETTI, Nicolas BUCHOUX, Baudoin CRISTOVEANU, Philippe CRUBEZY, Daniel DELABESSE, Alexandre HAMADOUCHE, Alex MESNIL…


Lumière : Dominique FORTIN
Son : Jérémie STEVENIN
Costumes : Hélène KRITIKOS
Régie générale : Cyril CHARDONNET, Jérémie STEVENIN, Adrien CARBONNE
Construction : Jérémie STEVENIN, Adrien CARBONNE, Les apprentis de L’ÉA du Campus de Gennevilliers

Collaboration artistique : Alex JORDAN, Genica BACZYNSKI, Laurent KLAJNBAUM

Production : THÉÂTRE STUDIO
Coproduction : MAISON DE LA CULTURE D’AMIENS – ATHÉNÉE THÉÂTRE LOUIS-JOUVET
Aide à la création Drac Ile de France – soutien DGCA Ministère de la Culture
Avec le soutien de la Région Ile de France, du département du Val de Marne, des villes d’Alfortville, de Paris et de l’Adami.
Right Menu Icon